"Roches dures, roches molles et leurs transformations par le feu"

David Challier

David Challier est géologue et chimiste. Il a (entre autres) travaillé durant deux années dans le laboratoire de recherches de la Manufacture de Sèvres (CV plus détaillé en bas de page). 

Il a le souci de transmettre ses connaissances dans un langage accessible. Il donne habituellement ses formations dans le Sud de la France et a accepté pour la première fois de se déplacer en Belgique.

 

 

 


Ci-dessus quelques photos d'une formation similaire, qui était basée à Cabrière d'Aigues (au Nord d'Aix-en-Provence), en février 2017. 

 

Le lieu du stage : MACHIN (à proximité de Huy - Belgique)

Marie Beaudry accueille ce stage dans son atelier, idéalement situé au cœur d’une région riche pour la cueillette des minéraux - voir www.bleudecobalt.be

 

Les dates : quatre journées, du 7 au 10 décembre, à partir de 9 h - cette formation est TERMINEE. Si intéressé par une formation organisée ultérieurement en Belgique contactez-moi pour être prioritairement informé.

 

L’objectif de cette formation de 4 jours :

Il s'agit de mieux comprendre la géologie et le partie que les céramistes peuvent tirer de cette connaissance pour mettre au point leurs pâtes, leurs engobes et leurs émaux à partir des argiles et marnes ramassées dans la nature.

Pendant ce stage, on verra comment se sont formées les différentes sortes de roches (cristallines, ignées, sédimentaires), comment elles se sont parfois décomposées et recomposées.

Des sorties sur le terrain permettront de recueillir des roches et minéraux autour du lieu de stage.

De retour à l'atelier, ces roches seront identifiées, broyées et cuites pour voir quel parti on peut en tirer pour fabriquer de l'émail ou des pâtes céramiques. 

Nous apprendrons aussi à nous servir des cartes géologiques pour mieux connaître la composition géologique de notre région. 

 

 

 

Géologue -chimiste, spécialiste de la minéralogie des alumino-silicates, et de la genèse des argiles, David Challier est aussi diplômé d'un DNSEP de l'Ecole Supérieure des Beaux arts de Marseille. Son parcours le conduit du CIRVA à l’Ecole des Arts Appliqués de Prague, du Conservatoire des Ocres de Roussillon au laboratoire de recherche de la Manufacture de Sèvres, du Sénégal au Lubéron, chaque fois pour des projets lui permettant d’enrichir son expertise dans la connaissance des matériaux et leurs applications. « La céramique m'est apparue comme un immense terrains de jeux, de découvertes de d''expérimentation me permettant de croiser les regards, les approches et les recherches des scientifiques et des créateurs plasticiens".