Argile et pâte céramique

Atelier céramique : choisir ses matières premières (1)

Vous débutez en céramique et vous voulez vous informer : vous êtes au bon endroit !

 

Ce premier article va traiter des "argiles" - le suivant parlera des "matières premières" qui composent les émaux/glaçures/couvertes/vernis.

 

Commençons par ce que nous appelons "argiles". Nous les achetons chez des fournisseurs de matières premières céramiques - dans les pays occidentaux, ils sont généralement vendus sous forme de pains emballés dans du plastique. Il s'agit le plus souvent de "pâtes céramiques", qui sont des mélanges d'argiles auxquels on ajoute parfois/souvent d'autres matières premières, afin d'améliorer la plasticité, ou le retrait, ou la tenue à la cuisson, ou la couleur... . On peut ainsi mélanger des argiles entre elles, ajouter de la chamotte, du sable, du ball clay, mais aussi des fibres, des oxydes colorants, des pigments, des conservateurs... 

 

Lorsque nous achetons des matières premières, nous pouvons demander la "fiche technique", qui renseigne les ingrédients qui entrent dans la composition et la "fiche sécurité" pour avoir les infos relatives à l'utilisation du produit. Ainsi par exemple la fiche sécurité du grès blanc chamotté "PRA-1" indique au point 2 que "le produit n'est pas considéré comme préparation dangereuse" - ensuite le point 3 mentionne "La pâte est composée d'argile, carbonate de baryum, conservant et eau" et le point 4.2. indique une possibilité de problèmes pour les personnes allergiques. Comme pour toutes les pâtes céramiques, le risque principal est l'inhalation de fines poussières. 

Perso je fais régulièrement le constat suivant : je développe des petits boutons sur la paume des mains au contact de certaines pâtes. Alors est-ce que je réagis au "conservant" ? au carbonate de baryum ? Je ne sais pas - mais je voulais simplement vous informer que les pâtes céramiques sont des produits composés par des "usines de terre", qui préparent ces pâtes en ayant comme objectif qu'elles soient très plastiques, ou qu'elles conviennent au moulage ou au coulage... Ce ne sont donc généralement pas les "produits naturels" qu'on imagine lorsqu'on débute dans l'univers céramique. Les argiles peuvent être recomposées à partir de poudres de minéraux, afin de proposer des produits stables - moins sujets à variations que les produits naturels. Si vous travaillez avec des pâtes qui cuisent très foncé (je pense entre autres aux pâtes noires), il est prudent de vous renseigner - aussi parce qu'une partie des composants de la pâte va partir en fumée dans la cheminée du four lors de la cuisson. Cela fera l'objet d'un nouveau post. 

_____________________________________
Je suis professeur de technologie de la céramique depuis 2008 à la Cambre (Bruxelles) : j'enseigne à des étudiants qui font un "Master" en céramique - et je transmets mon expérience basée sur près de 30 ans de pratique professionnelle.  

N'hésitez pas à me poser des questions - et surtout il n'y a pas de "question idiote" ! Je ne prétends pas tout connaître, mais je vous aiderai autant que je le peux.